Propriétaires : pourquoi faire de la colocation à Toulouse ?

Pour un propriétaire bailleur, louer un logement en colocation peut avoir de nombreux avantages. En effet, la colocation séduit de plus en plus d’étudiants ou de jeunes actifs. Elle permet de s’installer dans un appartement ou une maison aux grands volumes tout en profitant d’un loyer divisé en plusieurs parts. Whoomies vous explique pourquoi faire de la colocation à Toulouse peut vite devenir rentable pour les propriétaires.

May 13, 2021
Sommaire

Louer en colocation à Toulouse : une solution pour un bien spacieux

Occupant la première place des villes étudiantes en France, Toulouse accueille chaque année des dizaines de milliers de jeunes à la recherche d’un logement où s’installer. Si la Ville rose est réputée pour son offre variée de formations, elle est également connue pour son marché de la location plutôt tendu. Face à la pénurie des studios ou des appartements de petite taille, les étudiants et jeunes actifs se tournent volontiers vers des logements plus grands proposés à la colocation. Ces biens aux beaux volumes permettent souvent de profiter d’un meilleur confort et d’équipements qu’un studio n’a pas forcément, comme une machine à laver et une buanderie, par exemple !

Par ailleurs, pour les colocataires, le montant du loyer en coloc sur Toulouse reste avantageux par rapport à celui d’un studio. Le loyer étant divisé en plusieurs parts, chaque colocataire y trouve vite son compte.

La colocation : un moyen pour le propriétaire de faire des économies

En tant que propriétaire bailleur, louer en colocation à Toulouse est une solution pour réduire le montant de vos impôts. En effet, la loi Pinel vous autorise à acheter un bien neuf à Toulouse pour le louer à plusieurs personnes à la fois. Les étudiants ont souvent des ressources modestes qui dépassent rarement les plafonds définis par la loi Pinel. Par ailleurs, il est nécessaire de tenir compte du plafonnement des loyers en Loi Pinel afin de rester éligible à ce dispositif de défiscalisation. Pour les étudiants, la colocation à Toulouse ne consiste pas seulement à partager une cuisine et une salle de bain, elle permet aussi de diviser le montant du loyer !

Du côté des propriétaires bailleurs, la colocation offre la possibilité de rentabiliser votre investissement. Un bien avec 3 chambres loué par exemple à 1 000 euros à un seul locataire peut facilement séduire 3 colocataires qui paieront chacun 400 euros de loyer mensuel.

Une sécurité pour vos revenus locatifs

En plus des économies envisageables, faire de la colocation à Toulouse permet de réduire les risques de loyers impayés. En effet, si l’un de vos colocataires ne paie pas son loyer, plusieurs solutions s’offrent à vous. Vous pouvez choisir de faire appel à la personne qui s’est portée caution pour le locataire défaillant (un proche ou un organisme) ou faire valoir la clause de solidarité du bail.

La clause de solidarité ajoutée à un contrat de colocation rend les colocataires solidaires les uns envers les autres. En d’autres termes, en tant que propriétaire bailleur, vous pouvez réclamer aux autres titulaires du bail de régler la quote-part du colocataire qui ne peut pas payer sa part de loyer.

Louer en meublé pour un projet de colocation à Toulouse ?

Selon une étude réalisée par Harris Interactive, 40 % des personnes en colocation restent dans le bien loué pour une durée d’un an, voire moins longtemps. Louer en meublé peut alors plus séduire ces profils et même d’autres colocataires qui ne se projettent pas vraiment sur la durée de leur vie en communauté. D’un point de vue fiscal, louer en meublé peut aussi entraîner certains avantages pour le propriétaire bailleur. Ce dernier doit bien réfléchir à cette question de la colocation meublée en évaluant les tendances du marché de la colocation à Toulouse, ses obligations de loueur en meublé et la rentabilité de son investissement.

La colocation offre des avantages certains pour les propriétaires bailleurs. Malgré le possible turnover nécessitant plus de gestion administrative, les notions de sécurité, de rentabilité et de fiscalité abordées dans cet article peuvent réellement motiver l’investissement dans un tel projet.

Louer en colocation à Toulouse : une solution pour un bien spacieux

Occupant la première place des villes étudiantes en France, Toulouse accueille chaque année des dizaines de milliers de jeunes à la recherche d’un logement où s’installer. Si la Ville rose est réputée pour son offre variée de formations, elle est également connue pour son marché de la location plutôt tendu. Face à la pénurie des studios ou des appartements de petite taille, les étudiants et jeunes actifs se tournent volontiers vers des logements plus grands proposés à la colocation. Ces biens aux beaux volumes permettent souvent de profiter d’un meilleur confort et d’équipements qu’un studio n’a pas forcément, comme une machine à laver et une buanderie, par exemple !

Par ailleurs, pour les colocataires, le montant du loyer en coloc sur Toulouse reste avantageux par rapport à celui d’un studio. Le loyer étant divisé en plusieurs parts, chaque colocataire y trouve vite son compte.

La colocation : un moyen pour le propriétaire de faire des économies

En tant que propriétaire bailleur, louer en colocation à Toulouse est une solution pour réduire le montant de vos impôts. En effet, la loi Pinel vous autorise à acheter un bien neuf à Toulouse pour le louer à plusieurs personnes à la fois. Les étudiants ont souvent des ressources modestes qui dépassent rarement les plafonds définis par la loi Pinel. Par ailleurs, il est nécessaire de tenir compte du plafonnement des loyers en Loi Pinel afin de rester éligible à ce dispositif de défiscalisation. Pour les étudiants, la colocation à Toulouse ne consiste pas seulement à partager une cuisine et une salle de bain, elle permet aussi de diviser le montant du loyer !

Du côté des propriétaires bailleurs, la colocation offre la possibilité de rentabiliser votre investissement. Un bien avec 3 chambres loué par exemple à 1 000 euros à un seul locataire peut facilement séduire 3 colocataires qui paieront chacun 400 euros de loyer mensuel.

Une sécurité pour vos revenus locatifs

En plus des économies envisageables, faire de la colocation à Toulouse permet de réduire les risques de loyers impayés. En effet, si l’un de vos colocataires ne paie pas son loyer, plusieurs solutions s’offrent à vous. Vous pouvez choisir de faire appel à la personne qui s’est portée caution pour le locataire défaillant (un proche ou un organisme) ou faire valoir la clause de solidarité du bail.

La clause de solidarité ajoutée à un contrat de colocation rend les colocataires solidaires les uns envers les autres. En d’autres termes, en tant que propriétaire bailleur, vous pouvez réclamer aux autres titulaires du bail de régler la quote-part du colocataire qui ne peut pas payer sa part de loyer.

Louer en meublé pour un projet de colocation à Toulouse ?

Selon une étude réalisée par Harris Interactive, 40 % des personnes en colocation restent dans le bien loué pour une durée d’un an, voire moins longtemps. Louer en meublé peut alors plus séduire ces profils et même d’autres colocataires qui ne se projettent pas vraiment sur la durée de leur vie en communauté. D’un point de vue fiscal, louer en meublé peut aussi entraîner certains avantages pour le propriétaire bailleur. Ce dernier doit bien réfléchir à cette question de la colocation meublée en évaluant les tendances du marché de la colocation à Toulouse, ses obligations de loueur en meublé et la rentabilité de son investissement.

La colocation offre des avantages certains pour les propriétaires bailleurs. Malgré le possible turnover nécessitant plus de gestion administrative, les notions de sécurité, de rentabilité et de fiscalité abordées dans cet article peuvent réellement motiver l’investissement dans un tel projet.

Partager l'article

Vous cherchez à rentabiliser votre bien efficacement ?

Si votre logement est propice à la colocation, ce type de logement vous permet de sécuriser vos revenus locatifs et de faire des économies. Rendez-vous sur notre interface dédiée aux professionnels pour plus d'informations.

Ces articles peuvent t'intéresser

Thank you! Your submission has been received!

Oops! Something went wrong while submitting the form