Coronavirus. À Rennes, ces six colocataires nous racontent leur confinement

Si pour certains confinement rime avec ennui, Angeline, Nolwenn, Anaïs, Maxime, Axel et Quentin, eux, ont choisi de voir les choses autrement. Confinés ensemble dans leur colocation à Rennes, ils sont parvenus à trouver un équilibre, face à cette situation pour le moins inédite. Entre jeux de société, bons repas, séances de sport et soirées Netflix, ces 6 colocataires nous racontent leur quotidien, où confinement et colocation font définitivement bon ménage.

Feb 24, 2021
Sommaire

Dans quelle ville êtes vous ?

Alors on vit en colocation à Rennes en Bretagne.

Combien êtes vous à la coloc et depuis combien de temps vivez-vous ensemble ?

Donc à la base on a Nolwenn, 24 ans et moi, Angeline 21 ans. Je pense que le plus drôle c’est qu’on se connait depuis 3 ans, mais que pendant 1 an et demi on ne pouvait pas se supporter. On travaillait ensemble pour notre job étudiant à la patinoire de Rennes, on était cordiales l’une envers l’autre mais en vérité je crois qu’on était un peu jalouses de la vie de l’autre. Du coup moi je la critiquais avec mes copines, juste parce que j’étais jalouse qu’un de nos collègues la drague et que je voulais pas admettre que je la trouvais super belle.

Ensuite on a Maxime, 21 ans, c’est le copain de Nolwenn, l’esprit rationnel de la coloc, il est étudiant en médecine et passionné de vins.

Puis Quentin, 27 ans, mon copain, mais le mieux c’est que c’est le chef de cuisine de Peska, un restaurant rennais donc autant vous dire qu’on se pète le ventre tous les soirs, accompagné d’un bon vin choisit par Max !

les colocataires profitent du confinement pour dévoiler leurs talents de cuisinier
Les bons petits plats à la colocation

Et depuis samedi on a Anaïs, 24 ans qui est en couple avec Axel, 24 ans aussi (mais tout le monde l’appelle Oucheche depuis le collège parce qu’à cette époque c’était un gros mytho et que Oucheche ça veut dire menteur). Oucheche et Anaïs étaient partis en tour du monde début septembre mais avec le Covid-19 ils ont dû rentrer et comme ils ont repris leur travail d’infirmiers depuis cette semaine et que leurs parents sont à risque on les héberge jusqu’à la fin du confinement.

Les colocataires organisent leur quotidien pour garder un bon rythme de vie pendant le confinement
Organiser son quotidien confiné avec ses colocataires

Nolwenn, nos copains et moi on a aménagé le 1er mars, donc juste le temps de s’installer correctement avant d’être confinés. Ce qui nous laisse maintenant le temps de prendre nos marques tous ensemble.

Comment est-ce que vous vous êtes connus ?

Nolwenn et moi on se connait par coeur, une fois qu’on a dépassé les aprioris qu’on avait l’une sur l’autre on s’est rendues compte qu’on ne voulait plus se lâcher. Les gars pour le coup nous ont un peu suivi, mais c’est super chouette parce qu’ils s’entendent vraiment bien.

Nolwenn a rencontré Max lors d’une de nos soirées en boîte avec nos potes (qu'on appelle les licornes, on est les seules nanas du groupe et on vous assure que c’est pas nous qui avons choisi le nom).

Quentin, moi je l’ai rencontré au travail, je suis serveuse dans le restaurant collé au sien. Et puis Oucheche et Anaïs sont des licornes aussi !

Comment occupez-vous vos journées ? Vos soirées ?

Pour les journées, on a la chance d’avoir un appart de 100m2 en duplex avec une grande terrasse. Chaque couple à sa chambre, à l’étage on a Nolwenn et Max, puis Oucheche et Anaïs, ils ont une salle de bain et en bas il y a notre chambre à Quentin et moi, la salle d’eau, une grande pièce de vie (cuisine salon), une véranda et la terrasse. On aime passé du temps tous ensemble mais on aime aussi avoir nos moments tous seuls.On a des lève-tôt et des lève-tard donc on apprend à respecter le sommeil de tout le monde. Le matin avec Quentin on prépare souvent des pancakes ou de la brioche pour nous et les autres.

à la colocation, les cuisiniers sont aux fourneaux et régalent leurs colocataires
Les colocataires aux fourneaux

Un jour sur deux c’est gros ménage dans l’appart parce que mine de rien à 6, c'est vite le bazar ! Donc on se répartit les tâches et les pièces. La machine à laver est à l’étage donc Nolwenn gère ça.Avec Quentin on cuisine et Oucheche et Nana font la vaisselle. Sinon chacun s’occupe, lectures, jeux videos, Netflix nous sauve aussi, on profite du soleil sur la terrasse, on fait des visio avec nos familles et en général en fin d’aprem on fait des jeux de société. La bonne paye, le p'tit bac, Uno et Dobble sont nos meilleurs alliés en ce moment.

les colocataires occupent leurs soirées confinement grâce aux jeux de société
"La bonne paye, le p'tit bac, Uno et Dobble sont nos meilleurs alliés en ce moment"

Nos soirées c’est apéro, on se fait des cocktails avec ou sans alcool, des petits gateaux, on met les infos histoire d’être un peu informés sans tomber dans l’intox non plus puis on fait des apéros visio avec nos amis.

On se fait des bons repas, de temps en temps on ouvre une bonne bouteille de vin, on débat, Anais et Oucheche nous racontent la première partie de leur voyage, on joue à photoroulette. Le samedi c’est soirée, on s’habille bien, on se coiffe, on prend soin de nous et on lance la musique et c’est partit les amis ! On rigole bien !

les colocataires organisent tous les samedis une soirée pour renforcer leur complicité

Le plus difficile c’est que jusqu’au 10 avril on n’avait pas encore internet, et il faut reconnaitre que c’était plus difficile, on se tapait plus sur les nerfs parce qu’on s’ennuyait beaucoup plus.

Est-ce que vous vous êtes mis au sport ? Si oui, lequel et à quelle fréquence ?

On s’est mis au sport, on a fait un petit planning de renforcement musculaire, tous les jours, mais il faut reconnaitre qu’on s’y tient pas trop ... on n’est pas des sportifs dans l’âme ou pas des sportifs d’appartement. Avec Max on s’était dit qu’on irait courir tous les deux quand on s’est installé mais il y a eu le confinement et c’est tombé à l’eau parce que l’un comme l’autre ça ne nous plait pas de courir en ville. On ira courir au bord de la vilaine quand on pourra sortir à nouveau !

Et puis Quentin et moi on s’occupe des courses tous les 10 jours environ et il faut reconnaitre que c’est un peu sport de trainer le caddy et de porter les courses pour 6 (c’est un peu notre excuse quand on commence à avoir mauvaise conscience).

à la colocation, les colocs organisent des sessions de sport pour rester en forme malgré le confinement
Programme de renforcement musculaire pour les colocataires

Racontez nous votre plus gros fous-rires pendant le confinement ?

Notre plus gros fou rire, c’est incontestable, mais c’est improbable c’était samedi dernier.

Donc on a fait soirée pour fêter arrivée de Anaïs et Oucheche et les mojitos étaient un peu forts, on a bien ri pendant la soirée puis on s’est couchés vers 3-4h. Au milieu de notre nuit Nolwenn s’est réveillée puis s’est rendue compte qu’il y avait quelqu’un dans leur chambre. La lumière s’allume et c’est Oucheche qui quitte la chambre en disant simplement « oups ». En fait Axel n’était pas réveillé, encore saoul et perdu dans notre maison qu’il venait de découvrir et a confondu la porte de la salle de bain avec celle de Nono et Max.

Après on rigole énormément, on a tous les mêmes humours et on se connait depuis assez longtemps avec Nono, Oucheche et Anais pour avoir des anecdotes et des souvenirs à raconter à Max et Quentin.

préparation de cocktails du confinement pour une soirée réussie à la colocation
Préparation de cocktails pour tous !

Être en coloc pendant le confinement, bon plan ou plan galère ? Pourquoi ?

La coloc pendant le confinement, on avait peur que ce soit un plan galère, surtout juste après un aménagement mais pour le moment ça s’avère être un bon plan. Évidemment on se tape parfois sur les nerfs mais comme je disais plus haut, on a la chacun d’avoir assez de place pour que chacun ait son espace. On respecte tous l’intimité des uns et des autres.

On a aussi conscience que c’est une énorme chance d’être autant parce que c’est aussi plus d’idées d’occupations, plus de conversations variées, plus de blagues aussi pour notre part.

On préfère ça à être tout seul en tout cas.

les chats ont eux aussi leur place au sein de cette colocation et profitent de l'attention des colocataires
"Nos chats sont ravis aussi parce qu’ils ont aussi 6 fois plus de câlins et de personnes pour jouer avec eux."

Est-ce que ce confinement a permis de renforcer votre complicité ?

Je pense que ça a clairement renforcé notre amitié ou même notre relation amoureuse je crois. On n’avait beaucoup moins le temps de se voir tous avec nos différents emplois et du coup on a un peu rattrapé tout ce temps. On a aussi eu la chance de retrouver Nana et Oucheche qui rentraient tout juste de voyage donc on a été les premiers à entendre leurs récits, leurs anecdotes. On a été les premiers à les revoir aussi.

colocataires confinement coronavirus
"Ça a clairement renforcé notre amitié ou même notre relation amoureuse"

Et puis les bas aussi ont renforcé notre amitié, par exemple Max est super stressé pour ses études. Il est en 3ème année de médecine et il n’arrive pas à réviser s’il n’est pas à la BU donc on essaie de le rassurer comme on peut, on l’oblige à réviser mais on le distrait aussi quand on sent que ça ne sert à rien.

Et puis on est chanceux d’avoir un bébé médecin, des infirmiers, c’est toujours rassurant dans ce genre de circonstances, d’avoir aussi un cuisinier qui nous apprend des choses et qui nous nourrit incroyablement bien. Et puis moi je suis diplômée en photographie, la restauration c’est en complément, donc je prends des photos de notre confinement, ça fait des souvenirs !
colocataires devant l'allocution télévisée Emmanuel Macron
"On met les infos histoire d’être un peu informés sans tomber dans l’intox non plus"

On a la chance de tous être démonstratifs aussi, on est assez communicatifs sur nos sentiments, nos ressentis et c’est pour ça que ça se passe bien je pense. Si on s’aime on se le dit et si on s’énerve c’est pareil donc on agit en conséquence.

C’est beaucoup d’amour qui ressort de ce confinement en tout cas.

D’ailleurs on a renommé notre appart « l’appart du bonheur » puis quand on s’est retrouvé à 6 couples ça a dérivé sur « La villa du confinement »

Qu'avez-vous prévu une fois le confinement terminé ?

Une fois le confinement terminé ? Alors normalement on va pouvoir sortir le 11 mai (sur réserve bien sûr) mais il se trouve que le 11 mai c’est mon anniversaire, donc on va le fêter correctement. On aimerait revoir nos familles, nos amis aussi, en faisant attention évidemment. Reprendre le travail. Aller à la piscine, on en rêve tous !

Nana et Oucheche repartiront dès que possible en tour du monde et nous on profitera de nos proches comme on pourra !

Les appels visio avec la famille et les amis permettent de garder le lien
Les appels visio avec la famille et les amis permettent de garder le lien

Dans quelle ville êtes vous ?

Alors on vit en colocation à Rennes en Bretagne.

Combien êtes vous à la coloc et depuis combien de temps vivez-vous ensemble ?

Donc à la base on a Nolwenn, 24 ans et moi, Angeline 21 ans. Je pense que le plus drôle c’est qu’on se connait depuis 3 ans, mais que pendant 1 an et demi on ne pouvait pas se supporter. On travaillait ensemble pour notre job étudiant à la patinoire de Rennes, on était cordiales l’une envers l’autre mais en vérité je crois qu’on était un peu jalouses de la vie de l’autre. Du coup moi je la critiquais avec mes copines, juste parce que j’étais jalouse qu’un de nos collègues la drague et que je voulais pas admettre que je la trouvais super belle.

Ensuite on a Maxime, 21 ans, c’est le copain de Nolwenn, l’esprit rationnel de la coloc, il est étudiant en médecine et passionné de vins.

Puis Quentin, 27 ans, mon copain, mais le mieux c’est que c’est le chef de cuisine de Peska, un restaurant rennais donc autant vous dire qu’on se pète le ventre tous les soirs, accompagné d’un bon vin choisit par Max !

les colocataires profitent du confinement pour dévoiler leurs talents de cuisinier
Les bons petits plats à la colocation

Et depuis samedi on a Anaïs, 24 ans qui est en couple avec Axel, 24 ans aussi (mais tout le monde l’appelle Oucheche depuis le collège parce qu’à cette époque c’était un gros mytho et que Oucheche ça veut dire menteur). Oucheche et Anaïs étaient partis en tour du monde début septembre mais avec le Covid-19 ils ont dû rentrer et comme ils ont repris leur travail d’infirmiers depuis cette semaine et que leurs parents sont à risque on les héberge jusqu’à la fin du confinement.

Les colocataires organisent leur quotidien pour garder un bon rythme de vie pendant le confinement
Organiser son quotidien confiné avec ses colocataires

Nolwenn, nos copains et moi on a aménagé le 1er mars, donc juste le temps de s’installer correctement avant d’être confinés. Ce qui nous laisse maintenant le temps de prendre nos marques tous ensemble.

Comment est-ce que vous vous êtes connus ?

Nolwenn et moi on se connait par coeur, une fois qu’on a dépassé les aprioris qu’on avait l’une sur l’autre on s’est rendues compte qu’on ne voulait plus se lâcher. Les gars pour le coup nous ont un peu suivi, mais c’est super chouette parce qu’ils s’entendent vraiment bien.

Nolwenn a rencontré Max lors d’une de nos soirées en boîte avec nos potes (qu'on appelle les licornes, on est les seules nanas du groupe et on vous assure que c’est pas nous qui avons choisi le nom).

Quentin, moi je l’ai rencontré au travail, je suis serveuse dans le restaurant collé au sien. Et puis Oucheche et Anaïs sont des licornes aussi !

Comment occupez-vous vos journées ? Vos soirées ?

Pour les journées, on a la chance d’avoir un appart de 100m2 en duplex avec une grande terrasse. Chaque couple à sa chambre, à l’étage on a Nolwenn et Max, puis Oucheche et Anaïs, ils ont une salle de bain et en bas il y a notre chambre à Quentin et moi, la salle d’eau, une grande pièce de vie (cuisine salon), une véranda et la terrasse. On aime passé du temps tous ensemble mais on aime aussi avoir nos moments tous seuls.On a des lève-tôt et des lève-tard donc on apprend à respecter le sommeil de tout le monde. Le matin avec Quentin on prépare souvent des pancakes ou de la brioche pour nous et les autres.

à la colocation, les cuisiniers sont aux fourneaux et régalent leurs colocataires
Les colocataires aux fourneaux

Un jour sur deux c’est gros ménage dans l’appart parce que mine de rien à 6, c'est vite le bazar ! Donc on se répartit les tâches et les pièces. La machine à laver est à l’étage donc Nolwenn gère ça.Avec Quentin on cuisine et Oucheche et Nana font la vaisselle. Sinon chacun s’occupe, lectures, jeux videos, Netflix nous sauve aussi, on profite du soleil sur la terrasse, on fait des visio avec nos familles et en général en fin d’aprem on fait des jeux de société. La bonne paye, le p'tit bac, Uno et Dobble sont nos meilleurs alliés en ce moment.

les colocataires occupent leurs soirées confinement grâce aux jeux de société
"La bonne paye, le p'tit bac, Uno et Dobble sont nos meilleurs alliés en ce moment"

Nos soirées c’est apéro, on se fait des cocktails avec ou sans alcool, des petits gateaux, on met les infos histoire d’être un peu informés sans tomber dans l’intox non plus puis on fait des apéros visio avec nos amis.

On se fait des bons repas, de temps en temps on ouvre une bonne bouteille de vin, on débat, Anais et Oucheche nous racontent la première partie de leur voyage, on joue à photoroulette. Le samedi c’est soirée, on s’habille bien, on se coiffe, on prend soin de nous et on lance la musique et c’est partit les amis ! On rigole bien !

les colocataires organisent tous les samedis une soirée pour renforcer leur complicité

Le plus difficile c’est que jusqu’au 10 avril on n’avait pas encore internet, et il faut reconnaitre que c’était plus difficile, on se tapait plus sur les nerfs parce qu’on s’ennuyait beaucoup plus.

Est-ce que vous vous êtes mis au sport ? Si oui, lequel et à quelle fréquence ?

On s’est mis au sport, on a fait un petit planning de renforcement musculaire, tous les jours, mais il faut reconnaitre qu’on s’y tient pas trop ... on n’est pas des sportifs dans l’âme ou pas des sportifs d’appartement. Avec Max on s’était dit qu’on irait courir tous les deux quand on s’est installé mais il y a eu le confinement et c’est tombé à l’eau parce que l’un comme l’autre ça ne nous plait pas de courir en ville. On ira courir au bord de la vilaine quand on pourra sortir à nouveau !

Et puis Quentin et moi on s’occupe des courses tous les 10 jours environ et il faut reconnaitre que c’est un peu sport de trainer le caddy et de porter les courses pour 6 (c’est un peu notre excuse quand on commence à avoir mauvaise conscience).

à la colocation, les colocs organisent des sessions de sport pour rester en forme malgré le confinement
Programme de renforcement musculaire pour les colocataires

Racontez nous votre plus gros fous-rires pendant le confinement ?

Notre plus gros fou rire, c’est incontestable, mais c’est improbable c’était samedi dernier.

Donc on a fait soirée pour fêter arrivée de Anaïs et Oucheche et les mojitos étaient un peu forts, on a bien ri pendant la soirée puis on s’est couchés vers 3-4h. Au milieu de notre nuit Nolwenn s’est réveillée puis s’est rendue compte qu’il y avait quelqu’un dans leur chambre. La lumière s’allume et c’est Oucheche qui quitte la chambre en disant simplement « oups ». En fait Axel n’était pas réveillé, encore saoul et perdu dans notre maison qu’il venait de découvrir et a confondu la porte de la salle de bain avec celle de Nono et Max.

Après on rigole énormément, on a tous les mêmes humours et on se connait depuis assez longtemps avec Nono, Oucheche et Anais pour avoir des anecdotes et des souvenirs à raconter à Max et Quentin.

préparation de cocktails du confinement pour une soirée réussie à la colocation
Préparation de cocktails pour tous !

Être en coloc pendant le confinement, bon plan ou plan galère ? Pourquoi ?

La coloc pendant le confinement, on avait peur que ce soit un plan galère, surtout juste après un aménagement mais pour le moment ça s’avère être un bon plan. Évidemment on se tape parfois sur les nerfs mais comme je disais plus haut, on a la chacun d’avoir assez de place pour que chacun ait son espace. On respecte tous l’intimité des uns et des autres.

On a aussi conscience que c’est une énorme chance d’être autant parce que c’est aussi plus d’idées d’occupations, plus de conversations variées, plus de blagues aussi pour notre part.

On préfère ça à être tout seul en tout cas.

les chats ont eux aussi leur place au sein de cette colocation et profitent de l'attention des colocataires
"Nos chats sont ravis aussi parce qu’ils ont aussi 6 fois plus de câlins et de personnes pour jouer avec eux."

Est-ce que ce confinement a permis de renforcer votre complicité ?

Je pense que ça a clairement renforcé notre amitié ou même notre relation amoureuse je crois. On n’avait beaucoup moins le temps de se voir tous avec nos différents emplois et du coup on a un peu rattrapé tout ce temps. On a aussi eu la chance de retrouver Nana et Oucheche qui rentraient tout juste de voyage donc on a été les premiers à entendre leurs récits, leurs anecdotes. On a été les premiers à les revoir aussi.

colocataires confinement coronavirus
"Ça a clairement renforcé notre amitié ou même notre relation amoureuse"

Et puis les bas aussi ont renforcé notre amitié, par exemple Max est super stressé pour ses études. Il est en 3ème année de médecine et il n’arrive pas à réviser s’il n’est pas à la BU donc on essaie de le rassurer comme on peut, on l’oblige à réviser mais on le distrait aussi quand on sent que ça ne sert à rien.

Et puis on est chanceux d’avoir un bébé médecin, des infirmiers, c’est toujours rassurant dans ce genre de circonstances, d’avoir aussi un cuisinier qui nous apprend des choses et qui nous nourrit incroyablement bien. Et puis moi je suis diplômée en photographie, la restauration c’est en complément, donc je prends des photos de notre confinement, ça fait des souvenirs !
colocataires devant l'allocution télévisée Emmanuel Macron
"On met les infos histoire d’être un peu informés sans tomber dans l’intox non plus"

On a la chance de tous être démonstratifs aussi, on est assez communicatifs sur nos sentiments, nos ressentis et c’est pour ça que ça se passe bien je pense. Si on s’aime on se le dit et si on s’énerve c’est pareil donc on agit en conséquence.

C’est beaucoup d’amour qui ressort de ce confinement en tout cas.

D’ailleurs on a renommé notre appart « l’appart du bonheur » puis quand on s’est retrouvé à 6 couples ça a dérivé sur « La villa du confinement »

Qu'avez-vous prévu une fois le confinement terminé ?

Une fois le confinement terminé ? Alors normalement on va pouvoir sortir le 11 mai (sur réserve bien sûr) mais il se trouve que le 11 mai c’est mon anniversaire, donc on va le fêter correctement. On aimerait revoir nos familles, nos amis aussi, en faisant attention évidemment. Reprendre le travail. Aller à la piscine, on en rêve tous !

Nana et Oucheche repartiront dès que possible en tour du monde et nous on profitera de nos proches comme on pourra !

Les appels visio avec la famille et les amis permettent de garder le lien
Les appels visio avec la famille et les amis permettent de garder le lien

Partager l'article

Toi aussi formes ta colocation idéale grâce à Whoomies

Ces articles peuvent t'intéresser

Thank you! Your submission has been received!

Oops! Something went wrong while submitting the form